Les pièces à télécharger (page 1)

Question d’honnêteté !

Nous avons choisi de masquer les noms et les coordonnées de toutes les personnes de ces documents afin de les protéger même si un bon nombre nous ont été préjudiciables.
Ces documents sont là pour témoigner de notre bonne foi, et pour vous aider à vous forger votre propre opinion sur nous et notre histoire. Nous les commentons un peu pour que vous puissiez avoir de l’information. L’information que nous vous fournissons est une information croisée : c’est à dire que nous basons nos explications sur les autres pièces à télécharger présentes pour faciliter les corrélations entre les différents éléments.
Enfin, vous pouvez par l’onglet contact nous joindre pour discuter et échanger avec nous quel que soit votre point de vue. Qui sait peut-être que ces discussions nous enrichiront aussi de nouvelles idées :idea: .

Bonne quête !

 

Le film :

Par ce film nous souhaitions montrer aux experts que la construction non conforme (et la conformité c’est très important pour dire qu’une construction répond aux normes) et illégale du voisin n’est pas un obstacle aux ruissellements de la chaussée. Bien au contraire les ruissellements du chemin opposé vont finir sur l’aire de stationnement du voisin. Nous souhaitions prouver qu’elle transporte tous les ruissellements jusque sur l’intérieur du terrain voisin et précisément sur les pentes qui vont chez nous.

Le film est en continu pour éviter toute manipulation hors caméra. Il est toutefois rejeté et notamment par l’expert ALLIANZ qui est intervenu contre nous lors de l’expertise judiciaire (le même qui interviendra lors de l’expertise du sinistre sur le poêle à pellets). L’expert écrira qu’on voit bien le colorant arriver sur les marches et au niveau des pentes mais qu’on ne le voit pas passer dans le gazon et suivre la pente jusque chez nous…
En même temps à la fin du film le colorant disparait… du colorant qui se décolore ça ne tient pas bien la route (ou la chaussée). Sinon peut-être que les ruissellements se sont « évaporés » sur les 6 mètres de pentes avant de venir chez nous…
Bref on vous livre notre sentiment, tout le colorant est masqué par le gazon…  Oui c’est exact, vous avez bien suivi, il peut aussi s’infiltrer :-) . En tout cas l’expert M. PS d’ELEX ne tentera pas la moindre explication sur ce phénomène qui fait que le colorant arrive sur les marches et disparait, nous aurions pourtant apprécié.

C’est à vous de voir maintenant !

Le téléchargement fait environ 90 Mo. Le film dure un peu plus de 20 minutes, c’est une version compressée sans le son pour protéger nos voisins de toute identification, mais elle est de bonne qualité sur le plan visuel.
Cliquer pour télécharger le film sur les ruissellements.

Vous pouvez prendre la version PDF pour avoir les principaux extraits et quelques explications :
Cliquer pour télécharger les extraits du film sur les ruissellements.

 

Le rapport de l’expert PS de la société ELEX approuvé par l’inspecteur ALLIANZ sur l’expertise judiciaire :

Cliquer pour télécharger le rapport de l'expert ELEX.

Les points forts :

  • Faux très préjudiciable : L’expert soutient que nous avons refusé que l’expert et l’inspecteur assistent à l’expertise judiciaire.
    Ceci est un faux car c’est notre fils qui a ouvert la porte et qui s’est étonné de les voir étant donné qu’ALLIANZ n’est ni dans la cause ni nommée dans la procédure que nous avons initiée contre nos voisins.
  • Deuxième FAUX : nous n’avons pas signalé et encore moins envoyé un courrier à propos de l’expertise judiciaire car il ne sont pas partie, tiers ou dans la cause. Nous n’avions donc aucune raison. Nous demandons à voir le mail d’information.
  • L’expert et l’inspecteur ne devaient pas intervenir, ils l’ont fait à plusieurs reprises et nous l’avions signalé juste après l’expertise, auprès d’ ALLIANZ. Il y aura par exemple des échanges avec POLYEXPERT (expert qui défend notre voisin) pour obtenir l’ordonnance de référé…
  • L’expert estime que les photos google ne sont pas assez nettes pour savoir si notre terrain était dominant et si un fossé existait entre notre terrain et celui du voisin. Nous vous laissons contrôler la qualité des photos et la nature dominante y est clairement visible dans la section « Photos terrain voisin septembre 2005″, ce ne sont pas des photos google et elle sont très nettes vous pouvez aussi voir les documents des terres d’origine.
  • L’expert note que les dégâts que nous annonçons ne figurent pas dans le constat du 25/05/2010 qui sont dans la procédure. C’est vrai, nous étions sur un problème de clôture qui nous a ouvert les yeux,et on a eu à faire à l’inactivité d’ALLIANZ entre temps. L’expert omet de faire un point sur notre historique qu’il connait parfaitement.
  • L’expert annonce que c’est le hasard qui a fait qu’un orage s’est déclaré dans la nuit du 25/05/2010 après le constat d’Huissier fait en présence des voisins et qui nous a permis de voir ce qu’il se passait.
    Nous validons ce point : nous ne sommes pas responsables de la météo qui s’est déclenchée le jour de l’expertise (orage présent sur site météofrance qui plus est, tant il était violent).
  • L’expert note que LAMY a eu besoin de 3 rapports pour voir l’ensemble des dégâts.
    C’est vrai, et si LAMY repassait aujourd’hui nous en aurions d’autres à faire valoir car la situation ne va pas en s’améliorant. L’expert en tout cas après 2 passages ne nous a toujours pas livré la moindre explication qui justifie de nos problèmes de fosse à vidange gorgée d’eau, les fissures extérieures, le plafond qui tombe, le chauffage qui devient défaillant, le marbre qui fissure, la poutre qui s’affaisse…
  • L’expert en bâtiment d’ELEX réalise une longue tirade sur des sentiments personnels et interprétations psychologiques sur les différents intervenants.
    Nous doutons que cela soit dans son domaine d’expertise.
  • L’expert déclare que l’expertise de géologie ne mentionne rien sur les fondations.
    C’est exact la mission était de chercher si nous avions des ruissellements et éventuellement une source. L’expertise de géologie a prouvé l’existence des ruissellements et l’absence de source.
  • L’expert précise que le refus de garantie est lié au fait que la cause de nos sinistres n’est pas déterminée.
    Après plusieurs expertises les inspecteurs ALLIANZ et les experts qui les accompagnent n’ont pas su déterminer la cause et en même temps rejettent la possibilité des ruissellements (c’est que cela doit être certainement complexe à voir) tout en n’étant pas en mesure de démontrer qu’elles ne sont pas en cause.
  • L’expert tente de faire croire que l’inspecteur ALLIANZ a volontairement omis de préciser que les désordres allégués étaient sans lien avec les déclarations.
    Comment l’expert peut-il savoir ce que fait et pense l’inspecteur au moment où il écrit ces lignes ?
    Cette affirmation de l’expert est particulièrement grave car ce rapport étant remis à l’expert judiciaire il est ainsi directement informé de la position d’ALLIANZ à travers une formule détournée et nous sommes ainsi directement accusés par notre propre assureur.
    Enfin comment dire qu’il n’y a pas de lien de cause à effet alors que la cause est indéterminée ? Cela semble très antithétique.

En conclusion :

L’expert en bâtiment qui commence par deux faux (étant témoins un avocat, 2 experts d’assurés nous et notre fils majeur). L’expert ne peut pas prétendre nous avoir confondus avec notre fils car ce n’était pas la première fois que nous avions à faire à lui. L’inspecteur ALLIANZ en accordant à l’expert d’assurance ELEX le droit de produire cette expertise, envoie des informations très négatives sur nous. L’expert se permet de dire ce que pensent les personnes. Ce rapport d’expertise est très grave dans son contenu et porte une grave atteinte à nos droits sur la procédure entamée alors que nous avons autorisés cet inspecteur et cet expert à être présents !
Nous tenons à signaler que cet expert d’assurance d’ELEX qui produit un faux est intervenu dans la rédaction d’un rapport amiable sur le poêle à chauffage qui manifestement tente aussi de nous priver de nos droits.
Ce rapport est l’attestation manifeste d’un accord entre tout au moins l’inspecteur d’ALLIANZ et l’expert pour nous priver de tous moyens d’action avec pour objectif de nous faire perdre le procès afin de pouvoir dire que nous sommes dans le faux sur nos déclarations.

 

Mail de contestation de l’intervention d’ALLIANZ au Médiateur des Assurances:

Cliquer pour télécharger le mail de contestation de l'intervention d'ALLIANZ.

Les points forts :

  • Nous contestons le caractère « indépendant » de l’expertise évoqué par ALLIANZ suite à leur intervention au cours de notre procédure.
  • On y présente le faux comme quoi nous avons voulu les renvoyer à leur arrivée.
  • Nous nous plaignons que l’expertise est plus un portrait « psychologique » contestable venant d’un expert en bâtiment
  • Nous y dressons les éléments manquants de l’expertise (par exemple tous les experts à l’exception de l’expert judiciaire et des experts d’assurés LAMY ont parlé d’une catastrophe naturelle qui n’a pas existé !). Cela témoigne d’une complicité des experts jusque dans l’erreur.
  • Toujours cette fosse à vidange remplie d’eau pour laquelle aucune réponse n’est apportée et que l’on ne cite pas
  • L’expert en bâtiment ne fait pas un portrait des défauts de la construction voisine (illégalité, non conformité, non respect du POS, DTU ?)
  • Nous rappelons qu’à l’origine cet inspecteur et cet expert devaient venir pour nous soutenir (avant l’expertise de novembre où ils nous ont laissé dans le froid et le monoxyde de carbone ! voir juste après !)

En conclusion :

A ce jour nous n’avons pas obtenu grand chose auprès du Médiateur des Assurances. Par exemple le Médiateur des Assurances ne nous a pas fait de remarque sur le « faux » médiateur que l’on nous avait présenté pour nous faire croire que nous étions en médiation. Pareillement, alors qu’ALLIANZ nous a refusé une troisième expertise collégiale avec un expert payé par les deux parties le Médiateur des Assurances leur a laissé le droit de prétendre à attendre l’issue de l’expertise judiciaire ! Bien sûr, en attendant nous assumons et l’aggravation de l’état de santé de Gilles n’affecte personne à part notre famille ! Nous espérons que nous finirons bien par être un minimum entendus. Si l’espoir fait vivre, le désespoir peut tuer.

 

Mail de contestation de Christophe à la réception de l’expertise de M. PS d’ELEX :

Cliquer pour télécharger le mail de contestation de Christophe contre l'expertise ELEX.

Les points forts :

  • Christophe après réception de mon mail sur l’expertise de M. PS en la consultant le matin et avant de partir au travail, choisira de son propre chef sans que nous n’ayons le temps d’en parler d’en contester le contenu. C’est dire s’il a été outré.
  • Déclaration de Christophe sur le prétendu rejet de l’expert et de l’inspecteur à leur arrivée à notre expertise judiciaire par nous
  • L’avocat présent au moment des faits, donc au courant de la réalité est mis en copie
  • Christophe répondra à la personne que l’on nous avait alors présentée comme le médiateur d’ALLIANZ.

En conclusion :

Après autant de preuves contre l’expertise de M. PS d’ELEX nous pourrions penser avoir été un minimum entendus. Et bien dans la pièce qui suit le rejet par le service qui retiendra que c’est notre avocat qui nous a presque ‘imposé’ leur venue ! Mais bon on vous laisse apprécier.